Forum du sourcier

Recherche d'eau - Applications de la pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Document savoureux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PaulOld



Masculin Age : 60
Localisation avec N° dép : 76
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Document savoureux   Mar 28 Aoû 2007, 12:43

Bonjour,

Un petit texte à déguster, avec peut être 2 ou 3 trucs à glaner.
Les petits rituels, c'est pour toi Thierry.
Bonne lecture

La grande corporation des sorciers, à laquelle appartiennent rebouteux et guérisseux, comprend encore les sourciers. Bienfaiteurs de l'humanité, eux aussi, ils rendent au paysan d'inappréciables services.

Quiconque veut creuser soit un puits, soit un abreuvoir doit, avant d'entreprendre ces coûteux travaux, s'assurer de la présence d'une source, sans laquelle toute dépense serait souvent inutile. Le hasard, dit-on, est un grand maître, il fait bien des choses ; mais s'en remettre complètement à lui serait téméraire. Aussi le paysan doit avoir recours à un professionnel dont le métier est justement de rechercher les sources.

La présence d'une nappe souterraine est signalée et reconnue par des indices extérieurs et par l'étude des lois qui règlent la marche des cours d'eau dans le sol.

Ces indices sont nombreux. De l'eau coulant à une faible profondeur sera signalée par un bruit particulier : si on fait un trou en terre et qu'on en approche l'oreille, on le reconnaitra facilement. Mais cette eau communiquera une certaine humidité au terrain environnant ; la neige, en hiver, y fondra plus vite ; en été il se formera de la buée qu'on pourra observer le matin avant le lever du soleil, et dans la journée les moucherons y voltigeront. En outre cette fraicheur constante sera favorable à certaines plantes : le jonc, la menthe, etc...

Tous ces indices, également concluants, sont faciles à observer par tout le monde.

Mais pour qui a quelque peu étudié la géologie et la topographie, il est d'autres méthodes pour déterminer la situation approximative d'une source ou d'une nappe souterraine.

On remarque au bas des collines et des montagnes des dépressions qui se continuent jusqu'à la vallée par un " thalweg ". C'est le chemin que suit une partie de l'eau tombée sur les flancs de la montagne ou de la colline. L'autre partie pénètre dans le sol, mais, rencontrant un banc rocheux ou un terrain argileux, elle constituera un véritable cours d'eau souterrain qui suivra en profondeur les accidents de la couche imperméable et en direction le thalweg extérieur... Un trou pratiqué au bas de la colline permettra de capter cette nappe ; on aura une fontaine ou un abreuvoir, ou bien un puits. Des calculs portant sur la rapidité et la longueur de la pente de la colline renseigneront sur le débit probable de la source.

Mais pour le paysan, l'existence des nappes et cours d'eau souterrains a quelque chose de mystérieux et qui doit échapper aux investigations des sciences humaines, auxquelles, d'ailleurs, il n'accorde guère sa confiance.
Aussi pour découvrir une source s'adresse-t-il à un rural, maître incontesté en cet art.

La corporation des sourciers a d'illustres et antiques origines : Moïse, dans le désert, frappa le rocher de sa baguette et une source miraculeuse coula aussitôt.

La baguette du Moïse moderne ne fait pas jaillir l'eau là où on le désire, elle permet seulement de trouver les sources.
C'est une branche fourchue ; le sourcier tient dans chaque main une des extrémités et dit tout bas : " Je te commande au nom d'Eloïn, Muthraton, Adonaï et Sémiphoras de m'indiquer une source ".

Si la baguette reste immobile, le sourcier répète la même injonction quelques pas plus loin. La baguette tournera franchement quand l'opérateur sera au-dessus d'une source. S'il mesure la distance qui le sépare de l'endroit où il a senti les premières vibrations de la fourche, il aura la profondeur de l'eau.

Cela, me direz-vous, est beaucoup plus propre que se vautrer dans les prés humides pour ouïr un bruit problématique, indice d'une source plus problématique encore ; bien plus agréable que de se lever avant le soleil pour chercher de la buée ; bien plus simple que d'observer les exercices chorégraphiques de microscopiques diptères, bien plus pratique que les longues et ardues études géologiques et topographiques...fort bien, mais ne vous imaginez pas que n'importe qui peut faire tourner n'importe quelle branche fourchue !

Non, la science du sourcier est innée et non acquise. Le don de découvrir les sources se transmet de père en fils, comme un nom de famille ou une couronne de comte.

Pour cueillir la baguette, suivant la croyance la plus commune, il doit se préparer tout un jour par le jeûne et la prière. Le lendemain, avant le lever du soleil, il coupe une branche de coudrier fourchue, dans son troisième mois ; il doit à cet effet tenir de la main gauche la tige, et de la droite le couteau. Ce pendant, il récite cette prière : " Je te ramasse au nom d'Eloïn, Muthraton, Adonaï et Sémiphoras, afin que tu aies la vertu de la verge de Moïse et de Jacob, pour découvrir tout ce que je voudrais savoir ". Car les paysans affirment que la verge d'Aaron tourne non seulement pour les sources, mais encore pour les trésors, les mines, les criminels de tout poil etc... en général pour tout ce que l'opérateur désire trouver...

Si vraiment la baguette du sourcier avait cette troublante vertu, l'âge d'or chanté par les poètes serait proche... que de richesses seraient exhumées des entrailles de la terre sous forme de minerais ignorés ou de trésors oubliés !... que de malfaiteurs découragés abandonneraient leur coupable profession pour vivre une vie honnête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Document savoureux   Mer 29 Aoû 2007, 08:00

Salut PH

Ce fut une bien belle lecture que celle ci et je la crois pleine de vérité.

et pour en venir à cette fameuse prière, pourquoi pas, puisque les guérisseurs et autres toucheurs ont également leurs prières (titirad nous en avait brièvement parlé d'ailleurs)

j'y avais déjà pensé mais où la trouver ? hé bien voilà, reste plus qu'à la mémoriser......

par contre, couper la branche dans son 3 ème mois, là il va falloir être encore plus attentif à la nature qui nous entoure.....

a lol! +
Revenir en haut Aller en bas
PaulOld



Masculin Age : 60
Localisation avec N° dép : 76
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Document savoureux   Mer 29 Aoû 2007, 11:53

Bonjour,

Effectivement avec du discernement, on peut glaner ça et là quelques informations,
Le piège serait de prendre tout pour "argent comptant" : et par exemple.comment l'eau, découverte par les sourciers, est préalablement devenue "souterraine"


A+


Dernière édition par le Ven 07 Sep 2007, 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
titirad

avatar

Masculin Age : 58
Localisation avec N° dép : Seine-Maritime
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Document savoureux   Mer 29 Aoû 2007, 17:22

:cheers: Bravo Daniel je crois que tu as bien compris..hé surtout être à l'écoute de Notre Mère Nature, qui le mérite bien........

Titirad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Document savoureux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Document savoureux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit document trés intéressant et bien structuré
» question honteuse : scanner un document
» peut-on se servir de ce document?
» Validité du bapteme selon un document oecuménique
» (1952) Document F.O.I.A les ovnis sont des vaisseaux interplanétaires!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du sourcier :: LIENS, LIVRES, REPORTAGES :: Mediathèque-
Sauter vers: